Évasion

Voyage : les destinations françaises préférées des grands peintres

Le port de Honfleur, dans le Calvados, a inspiré de nombreux maîtres de la peinture.

Grâce à sa grande variété de paysages naturels et culturels, la France a été (et reste encore aujourd’hui) une source d’inspiration pour de nombreux peintres. Nous vous proposons un tour d’horizon des destinations tricolores qui ont été couchées sur la toile par des artistes de renom. L’occasion de plonger dans l’univers de la peinture tout en redécouvrant notre patrimoine.

Sauvages, authentiques et changeantes en fonction des conditions climatiques, les côtes normandes ont attiré plusieurs peintres du 19e et du 20e siècle. Les plages et les falaises d’Etretat, par exemple, ont été une grande source d’inspiration pour le paysagiste Gustave Courbet, le pointilliste Paul Signac ou l’impressionniste Eugène Boudin. Ce dernier a aussi peint à plusieurs reprises sa ville natale : Honfleur, dans le Calvados. Surnommé le « roi des ciels » par Baudelaire, il a réalisé de nombreuses vues du port, du vieux bassin et des maisons en ardoises de cette commune normande.

Des paysages et des villages inspirants

Les côtes bretonnes ne sont pas en reste, notamment grâce à la petite ville de Pont-Aven. Durant la deuxième moitié du 19e siècle, ce bourg breton, qui comptait 1 500 habitants à l’époque, a attiré des artistes très différents que l’on regroupe aujourd’hui sous l’étiquette de l’École de Pont-Aven. Paul Gauguin est le plus connu de tous. Alors qu’il suffoquait à Paris, il a pu trouver en Bretagne un dépaysement culturel, de la sincérité, de nouveaux paysages et un second souffle.

Plus au sud, dans le Lot, le village perché de Saint-Cirq-Lapopie a été l’un des grands fiefs du surréalisme au début du 20e siècle. Ses ruelles médiévales ont séduit André Breton, Henri Martin, Paul Paquereau ou Pierre Daura, tandis que le cubiste André Lhote préférait celles de Mirmande, dans la Drôme.

Enfin, alors que Cagnes-sur-Mer a su conquérir Auguste Renoir et que Paul Cézanne aimait peindre la campagne d’Aix-en-Provence, en particulier la montagne Sainte-Victoire, d’autres peintres ont trouvé leur inspiration dans les Pyrénées-Orientales. C’est en effet à Collioure, un ancien village de pêcheurs, qu’Henri Matisse et André Derain ont lancé le mouvement du fauvisme. La ville de Céret a quant à elle accueilli les cubistes Pablo Picasso et Georges Braques, mais aussi les surréalistes Marc Chagall et Joan Miro.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.