Événement

Baselworld 2016 : le bilan du salon en 5 montres stars

Chanel a créé l'événement cette année à Baselworld, en dévoilant sa première montre entièrement réalisée en interne et exclusivement réservée aux hommes. Baptisée Monsieur, ce garde-temps a demandé cinq ans de travail. Le résultat est magnifique, autant sur le plan technique qu'esthétique.

Comme chaque année, la grande majorité des marques horlogères a fait le déplacement à Bâle pour la tenue du salon Baselworld. Et cette fois encore, les amateurs de belles montres ont été comblés. Parmi les nombreux modèles attendus à Baselworld, on retient notamment la Big Bang Unico d’Hublot, tout en transparence, mais aussi la smartwatch solaire de Tissot, ou encore la magnifique Alpiner 4 Chronographe Manufacture Flyback d’Alpina. Du côté des marques françaises, c’est Bell & Ross qui a créé l’événement, avec son concept-car hallucinant baptisé AeroGT.

L’édition 2016 du salon Baselworld a fermé ses portes hier. Nous vous proposons de faire le bilan en cinq montres stars.

Des rééditions taillées pour les amateurs de course automobile

Parmi les grandes attractions de Baselworld 2016, on ne pouvait passer à côté de la montre Monsieur dévoilée par Chanel. Mis au point dans le plus grand secret pendant cinq ans, ce garde-temps à heures sautantes est le premier modèle masculin développé intégralement en interne. Une véritable prouesse technique et une réussite esthétique ! La marque Frédérique Constant a elle aussi démontré tout son savoir-faire en élaborant un mouvement maison équipé de l’une des complications les plus prestigieuses : le quantième perpétuel. La montre manufacture Perpetual Calendar est ainsi capable d’afficher la date complète du jour, les phases de lune et les années bissextiles. Avec elle, plus besoin de régler la date pendant un siècle !

Chez Rolex, c’est la réédition de la mythique Daytona Paul Newman qui a fait sensation. Très moderne, et à la fois intemporelle, cette montre 100% maison devrait faire le bonheur des amateurs de la marque et des fondus de garde-temps inspirés par la course automobile. À moins que ces derniers ne se tournent vers une autre réédition, celle de la Tag Heuer Monza. Ce garde-temps légendaire est né dans les années 1970 suite à un partenariat de la marque avec l’écurie Ferrari en Formule 1.

Pour les amateurs de garde-temps classiques, mais originaux, la marque française Pequignet a dévoilé à Baselworld un nouveau modèle baptisé Equus Régulateur. Cette montre mono-aiguille brille par son élégance tout en sobriété. Décidément, il y en avait pour tous les goûts cette année dans les allées du salon de Bâle !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.