Best of

Le meilleur des marques horlogères allemandes

Est-il vraiment nécessaire de présenter A. Lange & Söhne ? Il s'agit de LA référence de l'horlogerie allemande. Ces dernières années, elle a même été désignée cinq fois de suite comme la marque de luxe numéro un en Allemagne, devant Porsche, Mercedes ou Hugo Boss.

Parfois qualifiée de nouvelle suisse de l’horlogerie, l’Allemagne n’a pas la réputation de son illustre voisine en termes de montres d’exception. Mais comme la France, elle a su tirer profit de sa richesse culturelle et du savoir-faire de ses artisans pour donner naissance à des marques qui n’ont rien à envier aux références de l’horlogerie helvète. Nous vous en apportons la preuve en images, avec cinq maisons qui représentent ce qui se fait de mieux en matières de garde-temps « made in Germany ».

Glashütte, berceau de l’industrie horlogère allemande

Comme la vallée de Joux pour la Suisse, la petite ville de Glashütte est considérée comme le berceau de l’horlogerie allemande. C’est ici que les marques horlogères les plus réputées du pays ont vu le jour, ce qui explique que l’on en trouve quatre dans cette sélection. Et parmi elles, la plus cotée est sans conteste A. Lange & Söhne, que l’on compare souvent à Patek Philippe. Chaque pièce est le résultat d’un travail minutieux, aussi bien au niveau de l’esthétique que de la technique, avec des finitions qui frisent la perfection. Les calibres élaborés par l’entreprise rivalisent de complexité avec ceux des références en la matière, ce qui en fait l’une des marques favorites des collectionneurs. Juste derrière A. Lange & Söhne, on trouve la société Glashütte Original. Cet autre fleuron de l’horlogerie teutonne a construit son succès sur des garde-temps à la fois originaux et immédiatement identifiables.

La ville de Glashütte abrite également les marques Tutima et Nomos, qui symbolisent elles aussi le renouveau de la haute horlogerie allemande. La première est la marque historique des pilotes de l’armée de l’air allemande d’après-guerre. Ses créations inspirées du monde de l’aviation devraient faire succomber les amateurs du genre. La seconde, elle, se distingue par ses créations à la fois modernes et minimalistes inspirées des enseignements de l’école du Bauhaus. D’ailleurs, dans la même veine, on aurait pu citer la marque Stowa, elle aussi guidée par les préceptes de ce célèbre courant artistique allemand.

Toutes les marques horlogères allemandes de prestige ne sont pas basées à Glashütte. L’entreprise Junghans, née en 1861, en est la preuve. Certes, elle a un peu perdu de son aura depuis la fin du 19e siècle, où elle était la plus importante manufacture du pays, mais elle demeure une référence. L’une de ses plus grandes réussites provient de sa collaboration avec l’une des figures du Bauhaus, l’architecte suisse Max Bill. Ça ne s’invente pas ! Il a donné naissance à quatre montres intemporelles, devenues depuis les emblèmes de la marque à l’étoile à huit branches.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.