Photos

Ces Ballons d’or européens qui n’ont jamais joué l’Euro

En 1958, Raymond Kopa (au centre) remportait la petite-finale de la Coupe du monde avec l'Equipe de France. Sacré Ballon d'or la même année, il a dû déclarer forfait pour blessure juste avant la phase finale de l'Euro en 1960.

Cette année, le Portugais Cristiano Ronaldo, l’Argentin Lionel Messi et le Brésilien Neymar sont les trois footballeurs encore en lice pour remporter le Ballon d’or 2015, le 11 janvier prochain. Créé en 1956, ce trophée récompense aujourd’hui le meilleur footballeur du monde. Mais au départ, et jusqu’en 1995, il était uniquement attribué aux joueurs européens évoluant en Europe. Parmi les heureux lauréats, certains n’ont jamais disputé l’Euro.

L’un des tout premier Ballon d’or fut Alfredo Di Stéfano, récompensé en 1957 et 1959. Cet Argentin naturalisé Espagnol a tout gagné avec le Real Madrid, mais il n’a pas réussi à passer les éliminatoires de son unique Euro avec la sélection nationale en 1960. En effet, craignant que l’Espagne ne perde contre l’URSS, un pays communiste, le gouvernement du Général-Dictateur Franco a forcé la Roja, pourtant favorite, à déclarer forfait. Ironie du sort, le pays a remporté l’Euro suivant en battant l’URSS en finale. Mais Alfredo Di Stéfano avait déjà pris sa retraite internationale.

Heureux en club, malchanceux en sélection nationale

Malgré leurs talents footballistiques, d’autres Ballon d’or ne sont pas parvenus à qualifier leur pays pour le championnat d’Europe. C’est notamment le cas de la légende portugaise Eusébio, sacrée Ballon d’or en 1965, et du Nord-Irlandais George Best, qui a obtenu cette récompense en 1968.

Le Français Raymond Kopa, élu Ballon d’or en 1958, est parvenu la même année à mener la France jusqu’à la troisième place de la Coupe du monde. Mais lors de l’Euro 1960, il a dû déclarer forfait pour blessure juste avant la phase finale. Privés également de Just Fontaine, les Bleus se sont inclinés en demi-finale, puis en petite-finale de la compétition.

Enfin, l’Italien Roberto Baggio, Ballon d’or 1993, n’a pas dépassé le stade des éliminatoires avec la Squadra Azzurra lors de l’Euro 1992. Lors des deux championnats suivants, en 1996 et 2000, l’Italie était bien présente mais sans Baggio, qui n’a pas été sélectionné pour ces compétitions. Grâce à la pression des supporters, il a fait son retour en sélection nationale le temps d’un match en avril 2004, à l’âge de 37 ans. Mais là encore, et malgré un bon match, le footballeur n’a pas été retenu dans la liste des 23 pour l’Euro.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.