Athlétisme

Les plus grandes légendes de l’histoire de l’athlétisme

À seulement 27 ans, le sprinteur jamaïcain Usain Bolt est six fois champion olympique et huit fois champion du monde. D'ici la fin de sa carrière, il pourrait devenir le recordman du nombre de titres gagnés dans les deux épreuves reines. De quoi se pavaner encore un peu plus devant les caméras de télévision.

L’athlétisme est le sport universel par excellence. Depuis sa naissance dans l’Antiquité, de nombreux champions se sont succédé à travers les âges, accédant au rang de héros. Aujourd’hui, les athlètes sont les grandes stars des jeux Olympiques, et jouissent d’une popularité bien plus grande que leurs homologues des JO d’hiver. Parmi eux, certains se sont distingués en accumulant les titres et les records. Nous avons sélectionné pour vous les dix plus grandes légendes de l’histoire de l’athlétisme.

Les rois du sprint

Si les athlètes sont les vedettes des JO, les sprinteurs en sont les ambassadeurs les plus prestigieux. Et s’il fallait élire LE plus grand champion de l’histoire de l’athlétisme, le match se jouerait entre Carl Lewis et Usain Bolt. À l’heure actuelle, le premier reste considéré comme le plus grand athlète de tous les temps. Et ce d’autant plus qu’il cumulait les épreuves de sprint et le saut en longueur, ce qui est plutôt inhabituel de nos jours. Son palmarès parle pour lui : neuf titres olympiques entre 1984 et 1996 (deux sur 100m, un sur 200m, deux sur 4x100m et quatre en saut en longueur) et huit médailles d’or aux championnats du monde entre 1983 et 1991 (trois sur 100m, trois sur 4x100m et deux en saut en longueur). Mais Usain Bolt, seulement âgé de 27 ans, a encore le temps de rattraper « King Carl ». Sans parler de ses trois records du monde de prestige sur 100m (9″58), sur 200m (19″19) et sur 4x100m (36″84).

Michael Johnson, spécialiste du 400m, se distingue également grâce à ses quatre médailles d’or olympiques et ses huit titres de champion du monde. Il détient notamment le record du monde du 400m depuis 1999, avec un temps de 43″18. Au Panthéon des octuples champions du monde, qui comprend les trois athlètes précités, Allyson Felix est la seule femme représentée. Encore en activité, elle s’est notamment illustrée en étant la seule athlète de l’histoire, hommes et femmes confondus, à avoir remporté une médaille d’or olympique sur les trois distances de sprint (100m et 400m en relais, 200m en individuel). Elle est aussi l’athlète la plus titrée de l’histoire de JO, avec quatre médailles d’or et deux d’argent.

Les tombeurs de records

Le Finlandais Paavo Nurmi n’est pas très connu du grand public, car il s’est distingué dans les années 1920, mais il est l’athlète masculin le plus titré de toute l’histoire des JO, avec neuf médailles d’or et trois d’argent glanées entre 1920 et 1928. À l’époque, celui que l’on surnommait le « Finlandais volant » était la figure de proue du fond finlandais, battant au cours de sa carrière 22 records du monde sur des distances allant du 1500m au 20 000m.

Florence Griffith-Joyner quant à elle, détient les prestigieux records du 100m (10″49) et du 200m (21″34). Elle a également remporté trois médailles d’or olympiques aux jeux de Séoul de 1988, sur 100m, 200m et 4x100m. Une belle performance, mais qui n’égale pas celle de la Néerlandaise Fanny Blankers-Koen, la seule femme à avoir gagné quatre médailles d’or en une seule olympiade (100m, 200m, 4x100m et 80m haies). C’était en 1948 aux JO de Londres.

Enfin, impossible d’oublier le légendaire Jesse Owens. Considéré comme le premier athlète noir à jouir d’une réputation internationale, il a marqué l’histoire des JO de son empreinte en remportant quatre médailles d’or lors des jeux très controversés de Berlin en 1936. Alors qu’Hitler, au pouvoir à l’époque, voulait démontrer la supériorité de la race aryenne sur les autres, Jesse Owens a sérieusement contrarié ses plans, accédant par la suite au rang de symbole de la lutte contre le racisme.

Si ces champions vous font rêver, n’hésitez pas à chausser vos plus belles chaussures de running et à essayer de les imiter. Vous n’aurez probablement jamais un corps d’athlète comme les leurs, mais cela vous permettra au moins de vous défouler pour bien dormir la nuit !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.