Photos

Mode : 5 marques tendance nées grâce au crowdfunding

L'idée novatrice du couple Léo et Violette ? Proposer aux contributeurs de les aider à financer leur petit cartable, star de leur collection d'articles de maroquinerie tendance.

Afin de donner vie à leurs projets, de nombreux entrepreneurs créatifs passent par la case crowdfunding pour lancer leur marque. Le principe du financement participatif ne manque pas d’atouts : il permet de souder une communauté dès la naissance de la marque et de développer l’engagement des futurs clients, qui donnent une valeur émotionnelle à un produit existant grâce à leur soutien. Résultat : de nombreux jeunes créateurs de mode lancent leur marque par ce biais, et plusieurs sites de financement participatif dédiés aux projets mode ont été créés. L’occasion de découvrir cinq marques nées grâce à ce procédé.

Léo et Violette

À la base de cette jolie histoire, un couple de parisiens désireux de proposer une maroquinerie moderne pour homme et femme, mais qui ne savaient pas trop comment développer leur business. Ils ont fait le choix de passer par le site Kickstarter, gagnant ainsi la confiance des « backers » pour donner vie à leur projet de petit cartable. Fin 2013, les amoureux ouvrent leur site dédié, avec à la vente quatre nouveaux produits : un sac à dos en cuir, une deuxième version du petit cartable, une pochette pour iPhone et une autre pour iPad. Depuis, Léo et Violette fabriquent également des sacs à main et des portfolios, le tout décliné dans des coloris variés.

Le « 10-year Hoodie » de Flint and Tinder

Eux aussi ont fait confiance à Kickstarter, et ils ont bien fait. . . Un « hoodie » en anglais, c’est un sweat à capuche. Alors, quand deux new-yorkais proposent un vêtement confortable et ultra-solide garanti dix ans, c’est plutôt vendeur ! Au final, Flint and Tinder a convaincu plus de 9 000 contributeurs, soulevant un total de plus d’un million de dollars. . .

Barbell Apparel

Lassés de devoir se contenter de jeans larges et informes pour habiller leur musculature, des alpinistes et bodybuilders du Nevada ont voulu créer leurs propres vêtements. De ceux qui mettent en valeur des quadriceps musclés et une taille fine grâce à une matière de haute qualité. Ainsi est née Barbell Apparel, avec ses jeans « faits pour la vie active ». Grâce aux 1500 contributeurs (sur Kickstarter encore), la marque a ouvert un e-shop qui propose désormais des rayons homme et femme, avec des jeans mais aussi quelques tops et accessoires.

Pebble

L’illustre magazine Forbes les a classés dans son top 10 des entreprises lancées grâce au crowdfunding. Le tour de force ? Convaincre les donateurs de financer la première montre connectée abordable du marché. Un modèle révolutionnaire qui affiche une autonomie de sept jours, grâce à son écran fonctionnant à l’encre électronique. Résultat : plus de dix millions de dollars obtenus en 37 jours. La fameuse montre Pebble arrivera dix mois après la fin de la campagne, après une attente insoutenable. Aujourd’hui, l’entreprise compte 130 employés et propose cinq modèles de smartwatches, ainsi que des centaines d’applications compatibles iPhone et Android.

Pied de biche

Pour lancer leur collection de chaussures en cuir haut de gamme mais abordables, les créateurs de Pied de Biche ont fait confiance au site de financement participatif français Ulule. En octobre 2015, les contributeurs donnent vie au projet. Le concept ? Des collections mixtes pour des bottines rigoureusement réalisées dans un style bien à elles. Et le succès est au rendez-vous, car tous les produits sont déjà épuisés ! La marque prépare actuellement une seconde collection, qu’elle proposera une nouvelle fois sur Ulule en faisant appel à ses contributeurs chéris.

Comme quoi, le crowdfunding peut être un bon moyen de se lancer dans l’univers de la mode !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.