Photos

Design : ces meubles cultes édités par Cassina

C'est lors d'un voyage au Japon effectué entre 1940 et 1942 que Charlotte Perriand a puisé bon nombre d'inspirations, qui ont notamment conduit à la création de la bibliothèque Nuage en 1950. Avec cette réalisation, qui se décline en cinq modèles, la designeuse se sert de la modularité pour conjuguer esthétique et fonctionnalité.

À l’instar de la société suisse Vitra, ou de l’entreprise américaine Knoll, l’éditeur italien Cassina fait partie des acteurs majeurs de l’histoire du design. Dans son catalogue, les stars se succèdent, de Philippe Starck à Charles Rennie Mackintosh, en passant par Charlotte Perriand, Le Corbusier, Gio Ponti ou Gaetano Pesce. Si elle continue aujourd’hui de faire confiance aux jeunes générations de designers, la société née en 1927 est surtout célèbre pour ses pièces créées au cours du 20e siècle. Nous avons compilé pour vous ces meubles cultes édités par Cassina.

Charlotte Perriand, designer incontournable de l’écurie Cassina

Entre 1927 et 1937, Le Corbusier et son cousin Pierre Jeanneret engagent une jeune architecte de 24 ans, Charlotte Perriand. Ensemble, ils vont donner naissance à l’une des collections de mobilier les plus emblématiques de l’histoire du design, la collection LC. Parmi les différentes pièces de cet ensemble, on trouve l’astucieuse chaise longue LC4. Dessinée en 1928, puis éditée par Cassina en 1965, elle a été baptisée « la machine à repos » par ses concepteurs. Elle illustre à merveille l’adéquation parfaite entre la forme et la fonction. Non seulement elle épouse les formes du corps humain, mais elle peut s’incliner dans n’importe quel angle tout en restant stable. Le fauteuil LC2, imaginé la même année, est devenu une icône du design moderne avec sa structure innovante en tubes d’acier. En près de 90 ans, ces deux créations n’ont rien perdu de leur modernité.

Après avoir fait ses armes avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand effectue un voyage au Japon entre 1940 et 1942. Cette expérience va la marquer profondément et influencer son travail. C’est ainsi que sont nés la bibliothèque Nuage et l’ensemble de tables basses gigognes Petalo, en 1950 et 1951. Leur point commun est la modularité, qui permet d’allier idéalement esthétique et fonctionnalité. Chacun est libre de personnaliser et d’assembler ces pièces en fonction de ses envies et de ses besoins.

Enfin, on ne pouvait parler des meubles cultes édités par Cassina sans évoquer la chaise Superleggera de Gio Ponti. Imaginée en 1951, cette pièce n’a pas grand chose de révolutionnaire à première vue. Mais détrompez-vous. Grâce à sa technique d’emboîtage ingénieuse, qui ne nécessite pas de clous ni de vis, cette chaise en bois ne pèse que 1,7 kilo. Une prouesse qui lui a permis de décrocher le record du monde de légèreté.

 

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.