Événements

Ces polémiques qui ont marqué la cérémonie des Oscars

Qui est Gianni Infantino, le nouveau président de la FIFA ?

Avant même la remise des prix, la 88ème édition des Oscars est déjà riche en émotions et en polémiques. L’absence de diversité a provoqué de vives réactions parmi les acteurs afro-américains et le grand public. Appel au boycott lancé et relayé sur les réseaux sociaux, déclarations de Charlotte Rampling qui dénonce un « racisme anti-blanc », Will Smith et son épouse qui soutiennent le mouvement de protestation : on ne risque pas de s’ennuyer sur le tapis rouge cette année. Pourtant, la cérémonie des Oscars n’en est pas à son premier scandale. . .

Lorsque Marlon Brando envoie un Indien d’Amérique

Nous sommes le 27 mars 1973. Marlon Brando, hallucinant dans « Le Parrain », remporte l’Oscar du meilleur acteur, trente ans après son rôle dans « Sur les quais ». Surprise : c’est un jeune Apache qui monte sur scène à sa place et refuse la récompense. Dans un long communiqué, Marlon Brando explique comment le cinéma maltraite les Indiens d’Amérique. Le ton est donné. . .

L’engagement de Vanessa Redgrave

En 1978, Vanessa Redgrave gagne l’Oscar du meilleur second rôle féminin pour son rôle dans « Julia », un film qui aborde la lutte contre le nazisme. Dans son discours, l’actrice compare le thème du film au conflit israélo-palestinien. Stupeur dans une salle divisée où les applaudissements cohabitent avec les signes de consternation.

Elia Kazan, victime de son passé

Le 21 mars 1999, Elia Kazan reçoit un Oscar d’honneur pour sa contribution au 7ème art. Problème : dans les années 1950, le réalisateur de « Un tramway nommé Désir » collabora à la Hollywood blacklist, qui obligea des acteurs soupçonnés de sympathie envers le parti communiste, tels que Charlie Chaplin, à quitter le sol américain. Cette récompense fut l’objet d’une nouvelle polémique avant et pendant la remise de la petite statuette.

Il suffira d’un cygne. . .

Pour créer une bonne polémique, il suffit parfois d’un cygne. D’un cygne noir. Sinon, qu’on le demande à Natalie Portman. L’actrice remporte en 2011 l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans « Black Swan », mais coup de théâtre : on lui reproche de l’avoir volé. Cette accusation provient de Sarah Lane, la danseuse étoile qui a doublé l’actrice. Elle affirme que Natalie Portman n’a fait que 5% des pas du film, et que le secret a été gardé pour qu’elle obtienne l’Oscar. Une insulte pour sa profession, dit-elle.

Si ces polémiques vous ont choqué, attendez de jeter un oeil à la liste des pires scandales de l’histoire du Festival de Cannes !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.