News

Cinéma : 2013, l’année biopic

Consacré à WikiLeaks et Julian Assange, "Le Cinquième Pouvoir" n'a pas été du goût du principal intéressé.

Artistes, chanteurs, sportifs, hommes d’affaires ou politiciens, de nombreuses personnalités ont eu droit à leur biopic cette année. Des films biographiques qui s’attachent à des figures charismatiques mais qui ne reçoivent pas toujours un très bon accueil de la part de ces dernières (ou de leurs héritiers).

C’est notamment le cas du « Cinquième pouvoir » de Bill Condon, sorti ce mercredi 4 décembre. Le long-métrage raconte les origines de WikiLeaks, qui va conduire le cyberactiviste australien Julian Assange et son organisation à faire fuiter la plus grande quantité de documents confidentiels de l’histoire.

Des biopics comme s’il en pleuvait

Incarné dans le film par Benedict Cumberbatch, Julian Assange a peu aimé le biopic qui lui était consacré. Depuis l’ambassade d’Equateur à Londres, où il est réfugié depuis juin 2012, il l’a même fait savoir en diffusant un « contre-documentaire » intitulé « Mediastan ».

Souvent controversés, les biopics se sont intéressés à des personnalités très différentes cette année. Le fondateur d’Apple Steve Jobs (« Jobs »), le magnat britannique du sexe Paul Raymond (« A Very Englishman »), le pianiste de music hall Liberace (« Ma Vie avec Liberace ») sont déjà passés sur le gril. Prochainement, ce sera le tour de Nelson Mandela (« Un long chemin vers la liberté ») ou du courtier-escroc Jordan Belfort (« Le Loup de Wall Street »).

Et on ne devrait pas être en reste en 2014. « Lovelace », consacrée à la célèbre actrice X du même nom, mais aussi « Yves Saint Laurent », qui aborde les jeunes années du grand couturier, arriveront sur nos écrans dès le mois de janvier. Le biopic est promis à un bel avenir.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.