Portrait

« Demain » : Mélanie Laurent, une écolo pour de vrai

Engagée contre la surpêche et la déforestation, Mélanie Laurent est une écolo dans l'âme. Après avoir prêté sa voix au documentaire 'The End of the line – L'océan en voie d'épuisement', elle a co-réalisé avec Cyril Dion le film 'Demain', qui sort aujourd'hui au cinéma.

Lutte contre le gaspillage alimentaire, recyclage, voitures propres, énergies vertes. . . Les défenseurs de l’environnement n’ont pas attendu la COP21, qui se tient actuellement à Paris, pour oeuvrer pour la planète. C’est ce que veulent montrer Mélanie Laurent et Cyril Dion avec leur film « Demain », qui sort en salles aujourd’hui. Le cofondateur de l’ONG Colibris (avec Pierre Rabhi) et l’actrice se sont rendus dans neuf pays pour mettre en lumière des personnes qui, chacune à leur manière, travaillent à la protection de l’environnement.

Si certains ont pu être surpris, voire moqueurs, en voyant Mélanie Laurent s’engager dans ce projet écolo, il ne s’agit pas d’une simple lubie. . . ni d’une manière de soigner sa réputation. Son combat ne date pas d’hier. Déjà en 2009, elle s’était rendue en Indonésie à l’invitation de Greenpeace pour constater les effets de la déforestation.

Engagée depuis des années contre la pêche intensive

Sensible depuis toujours au sort de notre planète, Mélanie Laurent s’est véritablement tournée vers des habitudes de vie plus naturelles après sa rencontre avec le chanteur irlandais Damien Rice en 2009. En marge de leur album en duo, ils ont vécu une histoire d’amour. Et même si cette idylle n’a pas duré, elle a poussé l’actrice à s’investir personnellement pour défendre la nature.

Après son voyage en Indonésie aux côtés de Greenpeace, où elle a pu constater la destruction des forêts pour la culture de l’huile de palme, Mélanie Laurent a voulu donner de son temps pour une cause : la lutte contre la pêche intensive. Pas par amour de la mer, ni des poissons, mais plutôt pour se concentrer sur une cause cruciale mais pas très glamour. Elle a choisi d’user de sa célébrité pour mettre en lumière les abus de l’industrie et faire changer les choses. Elle a ainsi participé à des actions aux côtés de Greenpeace France, Ocean 2012 ou Fish Fight afin de défendre les océans, comme quand elle a posé nue avec un tourteau pour la campagne Fishlove en 2013. Son engagement n’a pas échappé à François Hollande. Le président de la République l’a invitée en février dernier, en compagnie de Marion Cotillard, pour plaider contre le réchauffement climatique aux Philippines.

Pour Mélanie Laurent, le documentaire « Demain » n’est donc pas une manière de faire parler d’elle, mais plutôt de faire évoluer les mentalités sur les questions environnementales. Le film reflète ses véritables convictions, renforcées depuis qu’elle est maman. Même si vous restez sceptique, on vous conseille d’aller le voir au cinéma. Loin d’être alarmiste, il éclaire avec optimisme sur les moyens de changer nos habitudes. . . et ce sans s’en remettre aux gouvernements, trop souvent impuissants. De quoi redonner de l’espoir aux plus pessimistes d’entre nous.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.