Top

Les plus grands films d’escrocs au cinéma

Dans 'Le loup de Wall Street', Leonardo DiCaprio interpère le trader-escroc Jordan Belfort.

Sorti mercredi 5 février 2014,  » American Bluff », bien récompensé aux Golden Globes, retrace les dessous d’une des plus grosses affaires d’escroquerie américaines. Au casting de ce film nommé 10 fois pour les prochains Oscar, on retrouve notamment la sublime Jennifer Lawrence et l’incontournable Christian Bale.

Toujours aussi fascinantes, les histoires d’arnaque pullulent au cinéma, pour le plus grand plaisir du public qui en redemande. Retour sur cinq des plus grands films d’arnaqueurs qui ont marqué les esprits.

« Les Affranchis », 1990

Si vous cherchez un bon film de gangsters, c’est celui-ci qu’il faut voir. Au sommet de leur art, le réalisateur Martin Scorcese qui excelle, et dirige à merveille un Robert de Niro génial et un Ray Liota impeccable de justesse. Dans ce film sombre, le spectateur suit les aventures du jeune Henry Hill, qui souhaite appartenir à la mafia. Une véritable plongée dans ce qu’est la mentalité et des codes établis par la mafia dans les années 1950. Un film qui encore aujourd’hui sert de référence à tout bon film du genre avec ses scènes désormais cultes.

« Jackie Brown », 1997

Plus un film noir qu’un film de gangsters à proprement parlé, Quentin Tarantino livre ici à merveille un portrait de cette hôtesse de l’air qui arrondit ses fins de mois en convoyant du cash pour un grand trafiquant de drogue. Sous les traits d’une femme, l’escroquerie prend un autre visage. Ici on parle, on réfléchit et on met en place des stratégies. Les gangsters ne sont pas tendres et les plus malins ne sont pas forcément ceux que l’on croit. . .

« Arrête-moi si tu peux », 2002

Dans ce film superbement dirigé par Steven Spielberg, on plonge dans la vie de Frank Abagnale, un jeune homme passé maître dans l’art d’escroquer tout le monde. Dans ce film inspiré d’une histoire vraie, pas d’images sombres, de tueries sanguinolentes et de mafia, mais la vie trépidante de ce héros, interprété par Leonardo Dicaprio, qui nous donnerait presque envie d’être escroc nous-même. Un insaisissable poursuivi par un Tom Hanks magistral.

« Ocean’s Eleven », 2002

Toujours dans cet élan de rendre moins sombres les films d’escrocs, Steven Soderbergh offre un film palpitant parsemé de répliques qui font mouche, drôles et savoureuses. Mais ici, pas un, ni deux, mais une ribambelle d’acteurs bankables : Brad Pitt, Georges Clooney, Julia Roberts. . . Le film a tellement emballé le public que Ocean’s Twelve lui a succédé en 2004, puis Ocean’s Thirteen en 2007 ! Une saga qui suit les aventures d’un groupe de bandits souhaitant braquer plusieurs casinos en même temps à Las Vegas. Un pari fou qu’on adore voir et revoir. . .

« Le Loup de Wall Street », 2013

Récemment, ce film a fait couler beaucoup d’encre, et il est certain qu’il fera parler encore longtemps ! Pour cette histoire vraie, Martin Scorcese fait jouer son acteur fétiche, Leonardo Dicaprio, qui se débat entre drogue, sexe et argent. Nommé aux Oscar 2014 pour son rôle, Leonardo Dicaprio excelle une fois de plus dans un rôle d’escroc pernicieux qui veut se faire toujours plus d’argent. . . Au côté de Matthew McConaughey, il fait la part belle aux billets de banque et aux fêtes démesurées.

En moins de 30 ans, le visage des escrocs a bien évolué au cinéma, mais ils ont tous un point commun : ils nous fascinent toujours.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.