Événements

Mondial de l’Auto 2016 : le grand SUV Skoda Kodiaq dévoilé

Avec son look sobre et élégant inspiré de la Superb, le Skoda Kodiaq devrait séduire les amateurs de grands SUV qui ne veulent pas se ruiner.

À quelques semaines de l’ouverture du Mondial de l’Automobile, le 1er octobre prochain, les constructeurs commencent à dévoiler leurs nouveautés. Après le rutilant cabriolet Ferrari LaFerrari, et la voiture électrique Opel Ampera-e, c’est au tour de l’impressionnant Skoda Kodiaq de révéler ses plus beaux atouts. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le premier SUV de l’histoire du constructeur tchèque a de quoi faire peur à la concurrence.

Un SUV imposant, sobre et abordable

Le meilleur atout du nouveau Skoda Kodiaq est sa taille, qui en fait un champion de l’habitabilité. En même temps, il tire son nom de l’ours Kodiak d’Alaska, considéré comme le plus grand carnivore terrestre avec l’ours blanc. Avec sa longueur de 4, 70 m, ce SUV imposant permet d’offrir jusqu’à 7 places, grâce à deux sièges d’appoint placés dans le coffre. À l’arrière, tout est fait pour que les passagers se sentent à l’aise, même les personnes de grande taille qui ne risquent pas de se retrouver avec les genoux enfoncés dans les sièges avant. Quant aux sièges de la troisième rangée, ils conviendront très bien à des enfants. L’autre avantage du gabarit imposant du Skoda Kodiaq, c’est la taille de son coffre. Avec tous les sièges rabattus, la version 7 places dispose d’une capacité de 2 065 litres qui lui permet d’écraser la concurrence. En configuration 5 places, le volume reste intéressant (630 litres, et 720 litres pour le Kodiaq 5 places). Et quand les trois rangées de sièges sont dressées, le coffre offre tout de même une capacité de 270 litres. Ajoutez à cela de nombreux rangements disséminés dans tout l’habitacle, et vous obtenez le compagnon de voyage idéal.

Question design, le Skoda Kodiaq ne fait pas dans la dentelle. On peut qualifier son style de minimaliste, classique et robuste, tout en restant dans la veine de la Superb, dévoilée l’an dernier à l’occasion du salon de Genève. Le résultat est convainquant, sans faute de goût, mais manque un peu d’âme. Finalement, il ne s’éloigne pas trop du look ultra-sobre du Volkswagen Tiguan, dont il reprend la plate-forme. Ce style dépouillé, on le retrouve à l’intérieur de l’habitacle. Ici aussi, Skoda ne fait pas de chichis, mais mise sur la qualité de conception et une ergonomie bien pensée. On y trouve notamment un écran tactile pouvant mesurer jusqu’à 9, 2 pouces, placé au milieu de la planche de bord. Il permet de contrôler toutes les fonctions d’information et de divertissement du véhicule en quelques clics. D’un point de vue technologique, il devrait offrir des équipements similaires à ceux Volkswagen Tiguan, notamment la recharge du smartphone par induction, la détection des piétons et le freinage automatique d’urgence. Mais pour le moment, le constructeur tchèque n’a pas communiqué de détails sur la liste d’équipements du Kodiaq.

Côté moteur, rien de transcendant. Le grand SUV de Skoda sera proposé en version essence (de 125 à 180 ch) et diesel (de 150 à 190 ch), avec une transmission deux ou quatre roues motrices. Le Kodiaq pourra compter sur son prix agressif pour séduire les familles : il sera commercialisé à partir de mars 2017 à un prix d’entrée de 24 900 euros. Avant de vous laisser tenter, allez donc l’admirer à Paris à l’occasion du Mondial de l’Automobile. Une chose est sûre, il ne passera pas inaperçu dans les allées du salon. Avec ce nouveau modèle plein de promesses, Skoda confirme son statut de marque qui monte.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.