Auto-Moto-Vélo

Renault présente sa voiture autonome

En 2020, la Next Two de Renault se conduira toute seule.

2020 vous paraît loin ? Il n’en est rien. A l’aube de cette nouvelle décennie, Renault présente son prototype Next Two, un véhicule autonome. La voiture sans conducteur semblait être un vague sujet. Après la Google Car, c’est désormais Renault qui promet une conduite parfaitement auto-gérée. On a hâte !

Autonomie et sécurité

Le prototype de Renault s’appelle Next Two. Ce véhicule entièrement électrique permet au conducteur de déléguer la conduite. Après la Google Car, de nombreux constructeurs automobiles tels que Volvo, Audi ou encore Mercedes, se penchent sur des concepts de voitures entièrement autonomes. Renault s’est également engoufré dans la brèche et présente donc le Next Two. A partir de son modèle phare électrique, la Zoé, Renault veut marquer un grand coup dans sa campagne de conduite « zéro émission ». Cette petite merveille de technologie est remplie de radars et de caméras, qui détectent les véhicules alentours ainsi que les marquages au sol et calculent vitesse et distance.

Toutes les données ainsi réunies sont transmises à un superviseur qui passe à son tour les informations aux calculateurs de la direction assistée électrique.

Afin que le concept Next Two passe en mode autonome, il devra impérativement être sur une zone de route dite « protégée », à savoir une route sans piétons, sans cyclistes et sans embouteillage d’aucune sorte. Cette fameuse zone doit être une voie rapide et le mode autonome doit durer au minimum cinq minutes.

L’automobile ultra-connectée

Au-delà d’être un simple artifice moderne et à la pointe de la technologie, la conduite en complète autonomie peut s’avérer très utile. Elle pourra ainsi venir vous chercher en bas de votre domicile sur simple demande. Comment ? Via une application qui lui sera dédiée et que vous aurez au préalable installé sur votre smartphone. A l’intérieur même du véhicule, il sera possible d’utiliser les outils de connexion pour que le temps de délégation soit un vrai bénéfice et gain de temps pour l’utilisateur, comme l’a expliqué Carlos Ghosn, le PDG de Renault : « Le choix de Renault avec Next Two, c’est d’associer [. . . ] la délégation de conduite, pour renforcer la sécurité et redonner du temps au conducteur, et la connectivité, pour qu’il puisse [. . . ] accéder à de nouveaux services tels que la visioconférence, l’achat en ligne, les informations touristiques, etc.  »

Afin que la Next Two puisse être mise en circulation, il faut attendre que le gouvernement français en donne l’autorisation. Mais la législation française a intégré dans son programme « Nouvelle France industrielle » le véhicule autonome. Il semblerait donc que l’horizon 2020 soit vraiment tout proche !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.