Évasion

À quels vins associer poissons et fruits de mers ?

Les 24 heures du Mans constituent l'évènement automobile le plus important au monde depuis 1923.

Accorder de bons vins à des mets délicats, tels que du poisson ou des fruits de mer, cela ne s’improvise pas. Pour sortir vainqueur de cet exercice périlleux, voici ces quelques conseils. À consommer avec modération !

Lorsque les beaux jours font leur grand retour, on se surprend à rêver de lieux paradisiaques où partager un bon drunch entre amis ou en famille. Après une balade sur la plage, c’est l’occasion de partager un plateau de fruits de mer les pieds dans le sable. Le poisson et les crustacés se mêlent à de bonnes cuvées dont on se délecte. Encore faut-il savoir lesquelles. . . Si vous êtes un novice en matière d’oenologie, gardez à l’esprit qu’il faut toujours jouer sur le contraste pour sublimer vos plats.

Les huîtres

Les huîtres sont un produit noble qui méritent de bons vins. Si vous dégustez vos huîtres crues, choisissez un vin très minéral, pour contraster avec leur texture un peu grasse. Un Muscadet ou un Picpoul de Pinet fonctionnent très bien. Vous pouvez également opter pour un Rias Baixas, un vin blanc espagnol produit en Galice, plus surprenant. Pour les ambiances plus festives, partez sur un bon champagne, à condition qu’il soit brut et bien frais. Les vins effervescents en général permettent de souligner l’arôme des crustacés.

Le crabe

Le crabe possède une chair grasse et quelque peu acide. C’est pourquoi, les vins vifs feront oublier ce côté acide. Les vins savoyards conviennent bien, ou un chardonnay, généralement plébiscité par le plus grand nombre. Pour sublimer le tout, rien de tel que du pain de seigle toasté au beurre salé. . .

Les coquillages

Si vous dégustez des coquillages cuits tels que des moules, optez pour des vins blancs riches et structurés, comme des vins de la vallée du Rhône. Ces vins gras et peu alcooleux sont amples et longs en bouche. Des vins blancs du Sud, plus charpentés, fonctionnent également. Si vos coquillages sont crus, laissez les bulles exercer leur magie. Penchez pour un bon champagne sec ou un prosecco blanc. Des vins blancs acides et frais peuvent également faire l’affaire.

Les gambas et les crevettes

Une fois cuite, la chair des gambas et des crevettes devient un peu plus fade. À vous de relever le tout en réussissant de bonnes associations. Et on vous donne un petit tuyau ! Optez pour de jeunes vins blancs aromatiques, comme un pessac-léognan avec du corps. Les crevettes crues, quant à elles, ont besoin de vivacité et de gourmandise. Le mieux que l’on puisse vous conseiller, c’est de choisir un champagne sec. Pour les gambas en sauce, certains vins rouges fruités fonctionnent plutôt bien. Un châteauneuf-du-pape par exemple, en plus d’être un excellent vin rouge, est aussi particulièrement fruité.

Les plateaux de fruits de mer

Si vous êtes confronté à un plateau composé, il faudra faire quelques compromis. Partez du principe que les vins sucrés sont à bannir. Les produits de la mer sont très iodés, vous aurez besoin de vins secs, qui soient à la fois minéraux et floraux. Vous avez le choix entre un chablis, un jurançon sec, des vins du pays basque ou du Sud.

Pour le poisson, le problème est plus facile à résoudre. S’il est grillé ou cuit au four, privilégiez des vins blancs jeunes, vifs et fruités, tels qu’un muscadet ou un chablis. Pour les poissons cuisinés, les choses se corsent quelque peu. S’ils sont en crème, choisissez un rouge à maturité tel qu’un bourgogne ou un châteauneuf-du-pape. Pour des poissons d’eau douce préparés, privilégiez des blancs fins et frais comme des graves ou des vins d’Alsace.

Grâce à ces quelques conseils, vos hôtes seront reçus comme dans les plus grands restaurants. N’hésitez pas à tenter de nouvelles associations qui peuvent s’avérer concluantes. Bonne dégustation !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.