Évasion

Où partir pour traquer des animaux fantastiques ?

Outre ses paysages à couper le souffle, la région himalayenne abriterait le célèbre yéti, une créature à la forme humaine également connue sous le nom d''abominable homme des neiges'.

En plus de deux siècles de recherches, et malgré les efforts des scientifiques, des millions d’espèces animales restent inconnues ou non répertoriées. De quoi laisser une grande place à l’imagination, notamment quand on voit ce dont certains animaux dotés de « superpouvoirs » sont capables. Pour ceux qui ne s’intéressent ni aux dauphins, ni aux baleines, et qui souhaitent frissonner sans tomber nez-à-nez avec un grand requin blanc, nous avons sélectionné cinq destinations pour partir à la recherche des animaux fantastiques.

Le Loch Ness

La légende du monstre du Loch Ness remonte à 565, quand un moine irlandais sauva l’un de ses disciples attaqué par un monstre en invoquant la puissance divine. Depuis, plusieurs milliers de témoignages sont venus corroborer cette légende. Mais malgré plusieurs expéditions montées pour traquer le monstre, on ne dispose aujourd’hui d’aucune preuve irréfutable de l’existence de Nessie. Si vous voulez vous prêter au jeu, et essayer de le débusquer, les ruines du château d’Urquhart constituent un poste d’observation idéal.

La région himalayenne

L’Himalaya, et plus particulièrement le Népal, le Tibet et le nord de l’Inde, abriterait le yéti. Cette créature de forme humaine, surnommée l' »abominable homme des neiges » a de nombreux équivalents dans d’autres régions du monde, notamment le Bigfoot en Amérique du nord ou l’Almasty dans le Caucase. Le professeur en génétique humaine à l’université d’Oxford, Bryan Sykes, a effectué de nombreuses recherches à son sujet. Il en est arrivé à la conclusion que l’un des fragments d’ADN qu’il a analysé appartiendrait à une espèce disparue d’ours polaire. De quoi donner du grain à moudre à ceux qui défendent son existence.

Le lac Champlain

Situé à la frontière entre le Québec et les États-Unis, le lac Champlain abriterait une créature similaire au monstre du Loch Ness. C’est l’explorateur français Samuel de Champlain, qui a découvert le lac et fondé Québec, qui aurait constaté en premier sa présence au début du 17e siècle. Il s’agit aujourd’hui de la principale attraction touristique de la région.

L’île de Puerto Rico

L’île de Puerto Rico, située à l’est de la République Dominicaine, serait le point de départ du mythe du Chupacabra, qui signifie « suceur de chèvres » en espagnol. Il tire son nom de sa manière de se nourrir : il sucerait le sang des animaux de ferme, après avoir fait un trou parfaitement circulaire allant du cou au cervelet, ce qui lui permettrait de tuer l’animal sans le faire souffrir. Cette légende s’est ensuite propagée au Mexique, et dans une moindre mesure au reste de l’Amérique Latine.

Le lac Okanagan

Le lac Okanagan, situé au Canada, serait le lieu de villégiature d’une autre créature lacustre, surnommée Ogopogo ou Naitaka. Bien avant l’arrivée des Européens, les légendes amérindiennes mentionnaient déjà l’existence de Naitaka, un serpent géant qui hantait les eaux du lac. Depuis les années 1960, l’Ogopogo aurait été aperçu par de nombreux témoins, dont Art Folden qui a tourné un film de quelques minutes en 1968.

Et si ces destinations ne vous font ni chaud, ni froid, allez donc faire un tour sur les îles les plus terrifiantes du monde. Cela devrait vous plaire !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.