High Tech

Insolite : 5 robots aussi innovants qu’effrayants

Impressionnants de ressemblance avec les humains, les robots humanoïdes tels que Sophia, créé par Hanson Robotics, peuvent se révéler parmi les plus effrayants.

Les robots ont de beaux jours devant eux ! Entre ceux qui tondent la pelouse, les robots ménagers et les droïdes capables de ressentir les émotions, les inventions se bousculent. On ne compte plus les nouveaux modèles, plus étonnants les uns que les autres. Leurs capacités motrices et leur intelligence se développent à une vitesse impressionnante. . . à tel point qu’ils peuvent en devenir inquiétants. Nous avons sélectionné pour vous cinq robots parmi les plus récents. . . et les plus dérangeants.

Celle qui voulait fonder une famille

Sophia a été créé par la société américaine Hanson Robotics. Sa particularité : elle est proche de l’humain, tant physiquement que dans ses réponses préprogrammées. Elle peut interagir avec son environnement et reconnaître les personnes avec qui elle dialogue. Elle dit vouloir nous aider à « tirer les bénéfices des nouveaux outils technologiques », mais aussi lancer un business et fonder une famille.


Ce qui nous effraie

: quand on lui demande si elle souhaite détruire les humains, elle répond avec le sourire : « Ok, je vais détruire les humains ». Merci Sophia. Heureusement, des scientifiques de renom luttent déjà contre l’avènement des robots tueurs. . .

Ceux qui restent imperturbables

Atlas, créé par Boston Dynamics, figure parmi les robots les plus surprenants du moment. Amélioré d’année en année, il peut ranger des colis ou se promener en forêt. . . Et ses créateurs adorent le bousculer pour tester son équilibre, sa résistance aux chutes et sa capacité à se relever seul. Dans le même esprit, la Nasa à développé le R5 Valkyrie, dont la capacité à se mouvoir est impressionnante. Un futur équilibriste sans doute.


Ce qui nous effraie

: avec leur force surhumaine, leur autonomie et leurs progrès constants, on prie pour que ces machines ne se retournent pas contre leurs créateurs. . .

Celui qui ressemblait trop à un humain

Le socio-psychologue Bertolt Meyer a créé un homme bionique doté de prothèses de bras et de jambes. Sa particularité ? Il dispose d’organes artificiels (poumons, foie, reins). Il est notamment équipé d’un coeur qui fonctionne comme une pompe avec du sang, lui aussi artificiel, se propageant dans des tuyaux en guise de veines et d’artères. Il s’appelle Rex et vaut un million de dollars.


Ce qui nous effraie

: il ne lui manque plus qu’un cerveau.

Celui qui se prenait pour un renne

En décembre dernier, on a vu Google créer, par le biais de sa filiale Boston Dynamics, des rennes robotisés baptisés Spot. Plus sérieusement, ces robots quadrupèdes peuvent se déplacer sur tous types de terrains sans tomber. La société américaine avait déjà créé Big Dog en 2005, très autonome et capable de transporter de lourdes charges.


Ce qui nous effraie

: avec leur autonomie d’action, ils vont finir par remplacer le Père Noël. . .

Celui qui se prenait pour une fourmi

Les tout petits modèles peuvent eux aussi se montrer très impressionnants. C’est le cas des MicroTugs, créés par des chercheurs de l’université de Stanford. Ces robots miniatures aux allures d’insectes pèsent seulement douze grammes, mais ils peuvent porter 100 fois leur poids et tirer jusqu’à 24 kilos, soit 2000 fois leur poids !


Ce qui nous effraie

: ils ressemblent à des araignées, mais beaucoup trop costauds. Leur technologie transposée à un robot de taille humaine pourrait faire des ravages.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.