Guides et astuces

Protéger son ordinateur : 5 conseils indispensables

Juan Mata a été transféré de Chelsea à Manchester United pour près de 45 millions d'euros.

Avoir le bon équipement informatique, c’est important. Que l’on soit un fidèle de Windows ou un adepte d’ Apple et de son Mac, il ne faut pas négliger certaines bonnes pratiques pour éviter à son ordinateur d’être infecté par les virus et ainsi devenir une proie facile pour les hackers. Voici cinq conseils pour y parvenir.

Choisir un vrai mot de passe

Cela peut paraître une évidence, mais il est vivement conseillé de bien réfléchir lorsque l’on choisit son mot de passe. En ce mois de janvier 2014, le site spécialisé Splash a publié sa liste des pires exemples en la matière. On bannit donc les « 123456 », « password », « azerty » et autres « abc123 », qui se trouvent être les plus répandus. Autre erreur à éviter, utiliser sa date de naissance ou son nom. . . En tout état de cause, on pense aussi à changer son mot de passe régulièrement, et à ne pas utiliser le même pour tous les services et applications.

Ne pas négliger son antivirus et son pare-feu

Parmi les logiciels antivirus disponibles, Bitdefender, Sophos, AVIRA ou encore Kasperksy ont fait leurs preuves. Avast n’a pas non plus à rougir de ses performances et même sa version gratuite, la plus populaire en France, se révèle à la fois efficace et plutôt complète.

Côté pare-feux, il y a bien sûr celui de Windows, qui peut faire l’affaire si l’on n’est pas trop imprudent lors de ses navigations sur Internet. Si l’on est un peu plus exigeant sur les risques d’intrusion, Zone Alarm est une alternative solide et fiable.

Mettre à jour son système régulièrement

Par manque de temps ou simplement par négligence, on a parfois tendance à repousser les mises à jour de son système ainsi que des logiciels installés sur son ordinateur. Cela peut bien attendre, après tout. En fait, non. Les hackers savent très bien exploiter ces failles afin de détourner les applications et installer à distance des logiciels malveillants sur les ordinateurs des utilisateurs imprudents.

D’où l’importance de mettre à jour son système d’exploitation, mais aussi d’activer la mise à jour automatique des logiciels.

Ne pas cliquer n’importe où

C’est l’une des règles les plus basiques qui soient : on évite de cliquer sans savoir où l’on va être dirigé, et encore plus de télécharger n’importe quoi. Face aux techniques de « phishing », e-mails frauduleux et autres usurpations d’identité (destinées à récupérer les données bancaires notamment), le ministère de l’Intérieur recommande par exemple de ne jamais cliquer directement sur un lien contenu dans un e-mail, mais d’ouvrir son navigateur et d’y saisir soi-même l’adresse url d’accès au service.

Dans le cas où l’on entre des informations confidentielles, notamment pour effectuer un paiement, on s’assure aussi que le site est bien sécurisé, ce qui se vérifie par l’adresse url : cette dernière doit alors commencer par « https », et non « http ». A noter, il existe aussi des services qui permettent d’effectuer un filtrage en repérant et bloquant les sites malveillants, à l’image de Norton SafeWeb Lite et AVG LinkScanner.

Sécuriser aussi sa clé USB

Si l’ordinateur est protégé, il serait dommage de l’infecter avec un support mobile, notamment une clé USB contenant un virus. C’est là qu’USB Set entre en jeu. En résumé, cet outil permet d’empêcher le lancement automatique des virus lorsque l’on branche sa clé USB ou son disque dur externe sur son ordinateur. Si l’on est utilisateur de Windows, on peut aussi désactiver la fonction « AutoRun », qui consiste à lancer automatiquement certains programmes sans vous demander votre avis.

En respectant ces conseils de base (et avec un peu de jugeote), voilà de quoi utiliser son ordinateur en toute sécurité !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.