Horlogerie

Des montres dans l’art du temps

Jean-Michel Basquiat est mis à l'honneur chez Komono.

En 2014, ce n’est plus un secret pour personne, un homme est presque constamment jugé à sa montre, ou ses chaussures. Alors, même si vous ne faites pas dans la montre connectée, autant ne pas lésiner sur votre garde-temps. Avec des collaborations hautes en couleurs, certains s’habillent d’oeuvres d’art qui leur confèrent un cachet branché incomparable. Et pour moins de 250 euros s’il-vous-plaît !

Après la Tour 13, les montres aussi se mettent à l’heure de la tendance graphique, preuve que l’art moderne est versatile, si vous en doutiez encore. S’il y a une marque spécialiste en la matière, c’est bien Swatch. La griffe a annoncé la couleur dès 1985 avec sa célèbre montre « Kiki » signée par Kiki Picasso. Keith Haring s’est également prêté au jeu la même année. L’artiste devenu très en vogue a fait marcher ses petits personnages sur des montres pour l’amour du design. Plus récemment, c’est Mika qui a signé deux modèles pour célébrer les 30 ans de la maison helvète. Cette année encore, Swatch a joué la tendance « arty » en ayant recours au talent de Lorenzo Petrantoni, de Mathieu Mercier ou encore du duo Birdhead. Mais il n’y a pas que Swatch qui se la joue arty. Pour sa collection capsule « Komono Curated », la marque belge Komono a repris six des oeuvres du regretté Jean-Michel Basquiat, issues de la période 1982-1987, sur les bracelets en tissu de ses montres.

Les alternatives stylées

Qu’ils soient tatoueurs de renom, architectes ou artistes multimédias, il semblerait que tous veuillent avoir leur montre à quartz. La liste de collaborations prestigieuses est sans fin, mais sans forcément faire appel à des artistes accomplis, vous pouvez vous offrir des montres au design arty. Car c’est bien là l’idée de ce courant, la montre n’est plus seulement une histoire d’élégance discrète nécessairement haut-de-gamme. Vous avez aussi le droit de vous amuser avec et d’en changer quand bon vous semble, d’autant que ces modèles sont généralement beaucoup moins onéreux que leurs concurrents traditionnels. Vous avez l’embarras du choix, que vous aimiez les têtes de mort, les motifs géométriques, les esquisses d’inspiration japonaise. . . de Finance Kills à Kenzo, a priori vous devriez trouver votre bonheur.

Si vous ne pouvez pas vous offrir une toile de maître à accrocher dans votre salon, pas de panique, retroussez vos manches et montrez votre poignet habillé par les designers les plus en vogue.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.