Horlogerie

Jaeger LeCoultre, la perfection faite montre

Lancée en 1949, la Mark XI devient l'une des montres les plus précises de son temps.

Si l’on commençait à énumérer la totalité des marques de montre de luxe, on n’en finirait pas. Cependant, certaines arrivent à se distinguer pour former une « élite de l’élite » dont les créations impressionnent toujours autant, plusieurs décennies voire plusieurs siècles après leur fondation.

Jaeger-LeCoultre en fait assurément partie. Née en 1833, cette maison suisse prestigieuse a toujours su marier respect de la tradition et excellence, sans pour autant se reposer sur ses lauriers. La manufacture a réussi le pari de se renouveler tout en conservant l’ADN qui a fait sa force. Un ADN qui pourrait se résumer en un mot : excellence.

Une maison innovante

Après avoir évoqué Hublot, Breitling ou encore Rolex, Jaeger LeCoultre méritait bien que l’on s’intéresse à son histoire. Comme souvent, il s’agit d’abord d’une affaire de famille. L’entreprise est fondée dans la petite ville du Sentier, dans le canton de Vaud, par Antoine LeCoultre. Passionné d’horlogerie, ce fils de forgeron commence par fabriquer des rouages et se fait remarquer pour son talent. Il est à l’origine de plusieurs découvertes très importantes comme le micron ou la montre sans clé. Lors de l’Exposition universelle de 1851 à Londres, il est même récompensé d’une médaille d’or pour son travail, une première alors que le secteur est dominé par les Britanniques.

Jusqu’à la fin du XIXe siècle, la marque (qui ne s’appelle pas encore Jager-LeCoultre) se fait surtout connaître pour ses mouvements perfectionnés. Elle devient en effet une manufacture à partir de 1866, ce qui concerne encore très peu d’entreprises horlogères à cette époque. La maison s’oriente ensuite vers le luxe, notamment en produisant des complications.

Une alliance réussie

C’est à partir du début du XXe siècle que LeCoultre acquiert une notoriété internationale, grâce notamment à son alliance avec l’horloger français Edmond Jaeger en 1903. Cette alliance Jaeger-LeCoultre permet à la maison de se spécialiser dans la fabrication de montres ultraplates (les Ultra Thin) puis de garde-temps d’aviation (la gamme Mark) très précis. Certains ont même été utilisés comme instruments de navigation aérienne par la Royal Air Force et l’US Army Air Corps pendant la Seconde Guerre Mondiale.

La suite est tout aussi fructueuse, avec l’extension du groupe (qui appartient aujourd’hui à Richemont, à l’instar de Panerai ou Montblanc ), le dépôt de plusieurs dizaines de brevets par la marque et surtout le développement de montres devenues cultes comme la Reverso. A l’occasion du dernier Salon international de la haute horlogerie (SIHH) de Genève, Jaeger-LeCoultre en a d’ailleurs profité pour présenter la Grande Reverso Ultra Thin 1931. Un bel hommage à la mythique montre de polo sortie il y a plus de 80 ans !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.