Horlogerie

Montblanc dévoile un bracelet de montre connecté

Salon CES : le futur de la high-tech en 10 produits stars

Depuis quelques temps, les objets connectés s’immiscent peu à peu dans notre quotidien. Bouchons auditifs, semelles, brosse à dent, soutien-gorge, raquette de tennis, caméras, valise. . . Des plus basiques aux plus insolites, ils devraient constituer le prochain boom de l’univers de la high-tech. Et si 2014 apparaissait comme une année charnière pour leur démocratisation, 2015 devrait être celle de leur avènement.

Face à la guerre des montres connectées, qui sévit depuis 2013, et à l’arrivée imminente de l’Apple Watch, Montblanc a décidé de réagir en présentant le e-Strap, un bracelet intelligent capable de se fixer à différents types de montres. Une contre-offensive qui prouve que l’industrie horlogère haut de gamme craint la popularisation des montres intelligentes. En dévoilant son e-Strap dès le CES de Las Vegas, la marque allemande a réussi à coiffer au poteau la Maison suisse Tag Heuer, qui espère présenter sa première montre connectée lors du prochain salon Baselworld en mars.

Quand futur rime avec tradition

Comment concilier horlogerie traditionnelle et garde-temps connectés ? Cette problématique, à première vue insoluble, a été résolue par Montblanc, qui a profité du salon CES de Las Vegas pour présenter le premier bracelet de montre intelligent et interchangeable. Plus précisément, son e-Strap est compatible avec tous les modèles disposant d’un entrecorne de 20-22 mm. Il s’agit d’un bracelet de type Nato en cuir haut de gamme, doté d’une texture en fibre de carbone et d’une boucle en acier avec un revêtement DLC (Diamond Like Carbon). C’est dans cette boucle que l’on trouve ce qui fait tout l’intérêt de ce bracelet connecté : un podomètre et un accéléromètre pour évaluer l’activité physique (pas effectués, distance parcourue, calories brûlées. . . ), ainsi qu’un écran tactile OLED monochrome de 0, 9 pouces (128×36 pixels).

Grâce à sa connexion Bluetooth 4, l’e-Strap peut servir de télécommande pour prendre la main sur son smartphone, qu’il s’agisse d’un terminal iOS (à partir de l’iPhone 4S) ou Android (à condition de disposer de la version 4. 3 au minimum). Ainsi, il permet par exemple de contrôler à distance son téléphone, pour gérer sa musique ou encore déclencher l’appareil photo (avis aux amateurs de selfies ), mais également de consulter ses mails ou les réseaux sociaux grâce à un système de notification par vibration. L’autre grand atout de ce bracelet de montre du futur réside dans la fonction Find Me, qui permet de retrouver son smartphone dans un rayon de 30 mètres, et vice versa. Pratique !

Selon Montblanc, l’autonomie de ce bracelet devrait être de cinq jours, avec une charge via un port micro USB, soit une durée bien supérieure à celle de tous les modèles de montres connectées existants. Ce bracelet intelligent sera disponible à partir du mois de juin prochain sur tous les modèles e-Strap TimeWalker Urban Speed, proposés à partir de 2 990 euros. Le bracelet seul, lui, devrait coûter aux alentours de 300 euros. Un prix quelque peu excessif pour un objet de ce type. . . Si vous êtes amateur d’horlogerie traditionnelle, et que vous êtes à la recherche d’une montre connectée, on vous conseille plutôt de vous tourner vers les modèles développés par la société française Withings. Ils ne disposent pas de la belle mécanique des garde-temps traditionnels, mais ils offrent un look à la fois classique et moderne. Un bon compromis en somme.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.