100 ans de Kirk Douglas : sa carrière en 5 films cultes

Même s'il n'a jamais reçu la récompense suprême au cours de son immense carrière, Kirk Douglas a été nommé trois fois à l'Oscar du meilleur acteur. Son dernier échec date de 1956, où il concourrait pour son rôle dans "La Vie passionnée de Vincent Van Gogh", film dans lequel il jouait le peintre néerlandais.

Il y a tout juste 70 ans, Kirk Douglas faisait ses premiers pas au cinéma dans le film « L’Empire du crime ». Par la suite, il a su s’imposer comme l’un des acteurs les plus emblématiques d’Hollywood, avec des rôles qui resteront à jamais gravés dans les mémoires. Il a d’ailleurs été gratifié de nombreuses récompenses pour l’ensemble de sa carrière, dont un César d’honneur (1980), un Oscar d’honneur (1996) et un Ours d’Or d’honneur au Festival de Berlin (2001). Pour son 100e anniversaire, nous vous proposons de revenir sur sa carrière en cinq films cultes.

 

Une carrière immense, mais pas d’Oscar

Né le 9 décembre 1916, Yssur Danielovitch Demsky, plus connu sous le nom de Kirk Douglas, est une légende vivante du septième art. Pour le grand public, il restera à jamais comme l’interprète de Spartacus, le célèbre gladiateur, dans le film du même nom de Stanley Kubrick sorti en 1961. Il faut dire que ce rôle était parfaitement taillé pour lui, qui avait financé ses études à l’American Academy of Dramatic Art en étant lutteur de foire. Pour l’anecdote, ce film repose sur un scénario écrit par un certain Dalton Trumbo, qui figurait à l’époque sur la fameuse « liste noire » anti-communiste de MacCarthy. C’est d’ailleurs grâce à Kirk Douglas, qui a insisté pour qu’il soit crédité de son vrai nom au générique, qu’il a pu sortir de cette liste où il figurait depuis 1947. Les deux hommes ont par la suite collaboré sur deux autres films, « El Perdido » de Robert Aldrich et « Seuls sont les indomptés » de David Miller. Ce dernier film, où il incarne un cow-boy déboussolé face aux temps qui changent, a beaucoup compté pour l’acteur. Il a confié dans son autobiographie, « Le Fils du chiffonnier », qu’il s’agissait de son rôle préféré. Dalton Trumbo, lui, a fait l’objet d’un biopic sorti en avril dernier. Il y est campé par Bryan Cranston, la star des séries « Malcolm » et « Breaking bad ».

Durant toute sa carrière, Kirk Douglas a joué dans de nombreux westerns. Parmi eux, le plus célèbre reste « Règlement de comptes à O.K. Corral » de John Sturges. Sorti en 1957, il s’agit d’un des sept films où il partage l’affiche avec Burt Lancaster. Leurs nombreuses collaborations leur vaudront même un surnom : « les jumeaux terribles d’Hollywood ». Et s’il jouait souvent les héros à l’écran, Kirk Douglas faisait aussi des étincelles dans des rôles de méchant, comme dans le film « Les Vikings ». Finalement, la seule chose qui manque dans la carrière de ce monument du cinéma, c’est un Oscar du meilleur acteur. Comme un certain Léonardo DiCaprio à une époque, il a frôlé trois fois la récompense suprême sans la recevoir. Outre ses nominations pour « Le Champion » (1949) et « Les Ensorcelés » (1952), il a été nommé pour le biopic « La Vie passionnée de Vincent Van Gogh », où il tenait le rôle-titre. Ce dernier est considéré comme un chef d’oeuvre, à voir et à revoir.

Il ne nous reste plus qu’à souhaiter un bon anniversaire à Kirk Douglas, désormais centenaire.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.