Athlétisme

Les 10 sports les plus anciens

Dans l'Égypte antique, plusieurs milliers d'années avant notre ère, le tir à l'arc était considéré comme le sport par excellence. L'un des jeux pratiqués consistait par exemple à viser des lingots de cuivre. Aujourd'hui encore, il fait partie des disciplines représentées aux Jeux olympiques. Même le président s'y essaie !

Aujourd’hui, le football est le sport le plus populaire d’Europe, mais il n’en a pas toujours été ainsi. Si l’on remonte aux origines connues de la pratique sportive, c’est-à-dire à l’Antiquité, les jeux de balle existaient déjà. Mais à l’époque, ils n’étaient pas considérés comme de véritables sports, et n’avaient donc pas l’honneur de faire partie des épreuves sélectionnées pour les Jeux olympiques (et les Jeux publics en général). Si les choses étaient restées en l’état, des champions comme Renaud Lavillenie, Jessica Ennis-Hill ou Usain Bolt seraient considérés comme des dieux vivants, à l’inverse des stars du ballon rond comme Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi.

Alors que la ville de Paris vient de déposer officiellement sa candidature pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024, nous avons choisi de revenir sur dix sports nés il y a plusieurs milliers d’années, et qui existent toujours aujourd’hui.

L’athlétisme, sport par excellence dans l’Antiquité

La simplicité et le peu de moyens nécessaires à la pratique de l’athlétisme expliquent que ce sport soit le plus universellement pratiqué de nos jours, même si cela ne veut pas dire qu’il est aussi le plus populaire, comme c’était le cas dans l’Antiquité. Et finalement, si l’on jette un oeil aux épreuves sportives disputées lors des Jeux olympiques antiques, on se rend compte qu’elles ne diffèrent pas tellement de celles présentes aujourd’hui lors des JO modernes.

La course à pied, le lancer de disque, le lancer de javelot, la lutte, la boxe, le saut en longueur, l’équitation et le pentahlon ont traversé les âges, même si la pratique de ces sports a quelque peu évolué depuis. Pour le pentathlon par exemple, il se composait aux origines des épreuves de javelot, de disque, de saut en longueur, de lutte et de stadion (course de sprint de la longueur d’un stade, soit environ 200 mètres). Aujourd’hui, seul le saut en longueur a perduré, les autres disciplines étant le 60 mètres haies, le saut en hauteur, le lancer du poids et le 800 mètres.

À ces sports olympiques s’ajoute le tir à l’arc, qui était le sport roi dans l’Égypte antique. Les pharaons eux-mêmes s’adonnaient à sa pratique, à l’image d’Amenhotep II qui était connu pour ses capacités athlétiques. La natation, elle, était très importante dans l’Antiquité. En Grèce comme à Rome, on disait même d’un homme peu instruit qu' »il ne savait ni lire ni nager ». C’est pour dire. Mais la nage n’a jamais fait partie des disciplines olympiques durant cette ère, et il faut se tourner vers le Japon du 1er siècle av. J. -C. pour trouver les traces de la première compétition de natation.

On aurait pu ajouter à ces dix disciplines la marche, pratiquée de tous temps, et qui peut s’avérer plus efficace pour la santé qu’un bon footing.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.