Évasion

Les meilleurs sites de plongée

La mer Rouge, qui borde la ville de Charm el-Cheikh, est l'un des spots les plus prisés au monde.

Nombreux sont les amateurs de plongée qui parcourent le monde, montre technique au poignet et caméra embarquée sur la tête, pour s’adonner aux joies de leur sport favori. Sans aller jusqu’à la plongée sous la glace, voici une sélection des meilleurs spots au monde.

Visible depuis l’espace, la Grande barrière de corail, située au Nord-Est de l’Australie, est le plus vaste récif corallien au monde. Composée de 350 espèces de coraux de taille, de forme et de couleur différentes, elle abrite plus de 1 500 espèces de poissons et de crustacés, ainsi que plusieurs variétés de dauphins, de baleines, de raies, de tortues. . . La richesse de sa faune lui a valu une inscription, en 1981, sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Accueillant près de 2 millions de visiteurs par an, la Grande barrière de corail est LE spot incontournable.

Des poissons, des épaves, un musée. . .

A l’image de la Grande barrière de Corail, certains endroits offrent une visibilité sous-marine extraordinaire, permettant aux plus néophytes de profiter du spectacle. C’est le cas de l’Atoll de Rangiroa, logé dans l’archipel des Tuamotu en Polynésie Française. A la rencontre de son immense lagon et de l’océan, la Passe de Tiputa est un site béni pour la plongée. Quand les conditions sont idéales, la visibilité peut y atteindre les 100 mètres. On y admire des dauphins Tursiops, des raies manta, et une multitude de requins gris de récif. Au rayon des eaux cristallines, on trouve également Les Maldives et Les Bahamas, deux spots qu’on ne présente plus.

La plongée ne consiste pas seulement à contempler la faune ou la flore. A Cancun, au Mexique, on peut ainsi visiter un musée sous-marin, situé dans le Parc National Maritime de la Côte Occidentale de Isla Mujeres. D’autres préféreront sillonner les épaves de navires et d’avions de guerre japonais, échouées dans le fond du lagon de Truk depuis une bataille mémorable qui s’est déroulée à la fin de la seconde guerre mondiale. Le Grand Trou Bleu, au large de la côte du Belize, se rapproche plus de la spéléologie. Mais le commandant Cousteau en personne l’a inscrit dans son best-of des sites de plongée. On ne va pas le contredire.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.