Best of

Les plus beaux records de Roland-Garros

E3 : la grand-messe du jeu vidéo ouvre ses portes aujourd'hui

Les plus grands joueurs de tennis se sont succédé dans l’arène du XVIe arrondissement de Paris, qui prévoit de s’offrir un petit lifting prochainement. Elle a été le théâtre de performances hallucinantes. Retour sur les plus beaux records qui ont construit le mythe de Roland-Garros.

Des matchs incroyables

Roland-Garros, c’est 123 ans de tennis sur des courts où se sont affrontés les meilleurs joueurs, d’abord de France puis du monde entier. Les records ont réellement commencé avec l’entrée dans l’ère Open en 1968, autorisant les professionnels à prendre part au Grand Chelem. Sur ce terrain-là, Roland-Garros n’a rien à envier à Wimbledon, L’Open d’Australie et l’US Open.

Les adeptes de la balle jaune gardent un souvenir intact de la victoire de Fabrice Santoro sur Arnaud Clément au premier tour de l’édition de 2004, à l’issue d’un match interminable de six heures et 33 minutes. Cette rencontre d’anthologie est également la plus longue en termes de jeux avec un total de 71, égalant ainsi le record établi dix ans plus tôt par Ronald Agenor et David Prinosil.

Côté dames, Steffi Graf détient le record de la finale la plus longue, avec une victoire en trois heures et quatre minutes sur Arantxa Sanchez. Ironiquement, c’est elle aussi qui met une raclée à Natalia Zvereva en 1988, lors d’un match plié en 34 minutes, qui reste à ce jour le plus court de l’histoire de Roland-Garros. Rien n’arrête celle qui a été désignée comme la meilleure joueuse de tennis de tous les temps. Elle est même titulaire du record du nombre de matchs disputés avec 94 rencontres (dont seulement dix défaites), sur la terre battue parisienne. Ce qui la situe avant-même Guillermo Vilas et ses 73 matchs pour 56 victoires.

C’est Rafael Nadal, l’éternel rival de Federer, qui a accumulé le plus grand nombre de victoires pour les hommes, à savoir 56, dont 31 d’affilée. A la tête d’une série de 29 matchs gagnés consécutifs, la légendaire Chris Evert le talonne. Question vitesse, le service le plus rapide du tournoi est attribué à l’Américain John Isner pour sa frappe à 232 km/h, en 2011.

Le tournoi français est tributaire de la météo, mais pas seulement. Gaël Monfils s’est incliné en quarts de finale face à Andy Murray le 4 juin dernier à 21h40, pas assez tard pour battre le record qu’il avait lui-même établi lors de sa rencontre face à Fabio Fognini en 2010. Le duo avait été forcé d’interrompre son match à 21h57 à la tombée de la nuit.

Joueurs d’exception

Âgée de 16 ans et 6 mois seulement, Monica Seles devient la plus jeune joueuse à remporter le tournoi simple face à Steffi Graf, en 1990. Quant au plus jeune champion messieurs, il s’agit de l’Américain Michael Chang qui remporte le titre l’année précédente face à Stefan Edberg, alors qu’il n’a que 17 ans et trois mois. Comme vous le savez, les carrières de sportifs ne sont pas éternelles, et c’est à 34 ans et dix mois qu’Andrés Gimeno devient le vainqueur le plus âgé du tournoi en 1972. Légèrement plus jeune que lui, Zsuzsa Körmöczy s’approprie le record de la tenante du titre la plus âgée lorsqu’elle gagne Roland-Garros à 33 ans en 1958.

Depuis 2005, Nadal est devenu le roi de la terre battue, alors qu’ aucun Français n’a gagné à domicile depuis 1983 (année de la consécration pour Yannick Noah). L’Espagne peut remercier son prodige de la raquette car elle est le pays le plus récompensé avec 16 titres, dont 8 qu’elle doit à Rafa. Seule l’édition de 2009 lui a échappé, mais il s’apprête peut-être à devenir le recordman unique du nombre de titres consécutifs aux Internationaux de France. Pour le moment il partage la place avec Björn Bjorg (1978-1981).

Chez les femmes, ce sont les Américaines qui peuvent s’enorgueillir de leur impressionnant palmarès de 28 titres. Dans un autre style, vous n’avez pas pu oublier les wild cards honorées par Henri Leconte, propulsé en demi-finale en 1992, alors qu’il était parti de la 200e place du classement, et Mary Pierce, alors 132e mondiale, arrivée en quarts de finale en 2002. De belles performances de la part des deux Français !

Il aurait presque fallu construire des appartements attenants aux courts pour François Jauffret et Fabrice Santoro, tant leurs participations au tournoi ont été nombreuses. Ils s’y sont rendus 20 fois, suivis de près par Andrée Varin et ses 19 éditions avant tie-break.

Avec respectivement 40 et 41 sets gagnés consécutivement à leur actif, Justine Hénin et Roger Federer restent invaincus. Le joueur Helvète est décidément sur tous les fronts. Il est, depuis peu, le premier à atteindre 12 fois les huitièmes de finale, en 16 participations. En contrepartie, cela lui vaut le record du plus grand nombre de défaites en finale, contre le gaucher Majorquin (en 2006, 2007, 2008 et 2011).

Au-delà du prestige sportif, Roland-Garros est aussi le tournoi du Grand Chelem qui rapporte le plus d’argent à ses gagnants. En tout, 25 millions d’euros sont versés aux participants. Reste à savoir qui va repartir avec le trophée cette année.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.