Événements

Les plus grands champions de l’histoire du Tour de France

Vainqueur en 1957, 1961, 1962, 1963 et 1964, Jacques Anquetil est le premier cycliste de l'histoire à avoir remporté cinq fois le Tour de France.

La 103e édition du Tour de France s’élancera demain au départ du Mont-Saint-Michel. Et cette année, Chris Froome apparaît encore comme le grand favori de la Grande Boucle, devant son rival Nairo Quintana. Déjà monstrueux l’an dernier, le Britannique a lui-même avoué qu’il n’avait « jamais été autant en confiance que cette année ». Il tentera de briguer un troisième titre dans l’épreuve reine sur un parcours qui lui est plutôt favorable, afin de se rapprocher un peu plus du panthéon du cyclisme. Avant se lancer dans la course, nous vous proposons de revenir sur les plus grands champions de l’histoire du Tour de France.

Le club des quintuples vainqueurs et les autres

Jacques Anquetil est la toute première superstar de l’histoire du Tour de France. Non seulement, il a écrasé la concurrence entre la fin des années 1950 et le début des années 1960, en remportant cinq fois l’épreuve, mais il restera également célèbre pour sa rivalité avec « l’éternel second » Raymond Poulidor. Mais il n’a pas brillé que sur la Grande Boucle, il détient également le record de 13 podiums dans les grands tours.

Depuis les exploits de Jacques Anquetil, le club des quintuples vainqueurs du Tour de France s’est enrichi de trois membres. Le premier, le Belge Eddy Merckx, était surnommé le « Cannibale » pour son appétit de victoires. Quelques années après les exploits de Jacques Anquetil, il a régné sur le cyclisme mondial. Outre ses succès sur la Grande Boucle (1969, 1970, 1971, 1972 et 1974), il compte cinq victoires sur le Tour d’Italie, une sur le Tour d’Espagne, trois lors des championnats du monde en ligne et 31 en classique. En sept participations au Tour de France, il a remporté 34 étapes. . . un record ! Bernard Hinault, surnommé le « Blaireau », a quant à lui triomphé en 1978, 1979, 1981, 1982 et 1985. Il est connu pour être le dernier français à avoir remporté le Tour. Miguel Indurain, de son côté, a réussi un exploit inédit : non seulement il s’est adjugé cinq fois la Grande Boucle, mais il est le seul coureur de l’histoire à l’avoir fait cinq années de suite (1991, 1992, 1993, 1994 et 1995). On peut aussi mettre en lumière ses deux doublés Tour d’Italie-Tour de France consécutifs en 1992 et 1993.

Même s’il n’a pas l’aura de ces quatre légendes du cyclisme, Greg LeMond a laissé un souvenir impérissable aux spectateurs du Tour de France, en coiffant au poteau Laurent Fignon lors de l’édition 1989. Après son titre de 1986, et avant celui de 1990, il a remporté l’épreuve sur les Champs Élysées avec huit petites secondes d’avance sur le Français. Avec la descente aux enfers de Lance Armstrong, déchu de ses sept titres sur la Grande Boucle pour dopage, il est redevenu le seul Américain vainqueur de l’épreuve reine. Désormais, Chris Froome va devoir démontrer toute l’étendue de son talent pour espérer gagner ce 103e Tour de France et se rapprocher un peu plus de ces légendes de la petite reine.

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.