Best of

Les sportives les plus titrées de l’histoire

Lisa Leslie est l'une, si ce n'est la meilleure joueuse de la WNBA de tous les temps. Rien qu'aux JO, elle a gagné quatre médailles d'or et c'est la première femme à avoir dunké en match de WNBA.

Les records font partie intégrante du sport, ils sont même le nerf de la guerre. Outre les records établis par chacun dans le cadre de compétitions officielles, il est un genre de record singulier qui ne concerne que les meilleurs des champions. On veut bien sûr parler des athlètes les plus décorés de tous les temps, ceux qui font pleuvoir les médailles, comme ce fut le cas lors des derniers Championnats d’Europe d’athlétisme. On s’est penché sur les femmes qui ont intégré ce cercle très fermé.

Si les Françaises cartonnent en sports collectifs, elles ne sont pas franchement représentées parmi les sportives les plus titrées de tous les temps, notamment en tennis. Quand on évoque les grands noms de la discipline, difficile d’ignorer celui de Serena Williams. Elle est la moitié de l’une des fratries les plus célèbres du sport, mais elle est également la joueuse la plus titrée de sa discipline. Et pour cause, Serena Williams, c’est 33 victoires en Grand Chelem, dont 18 en simple. Mais surtout, elle réalise l’exploit de gagner les quatre tournois du Grand Chelem consécutivement lors de la saison 2002-2003. Forte de tous ces succès sur les courts, elle devance de grandes légendes du tennis, notamment de Roland Garros, telles que Chris Evert et Steffi Graf.

L’athlétisme, berceau de tous les records

Médaille d’or aux Jeux Olympiques, championne du monde en salle et en plein air et championne d’Europe, Jessica Ennis-Hill peut se vanter d’être l’une des meilleures athlètes spécialistes d’heptathlon. Plus largement, le magazine américain Sports Illustrated a désigné Jackie Joyner-Kersee comme la meilleure athlète du XXe siècle. Il faut dire qu’avec 6 médailles aux JO dont 3 d’or, elle a mis toutes les chances de son côté, sans parler de ses titres en championnats du monde d’athlétisme, aussi bien à l’heptathlon qu’en saut en longueur.

Mention spéciale pour Babe Didrikson Zaharias, entrée dans la légende pour sa ténacité et son efficacité dans de nombreux sports. Elle est l’une des premières athlètes féminines de l’histoire et également l’une des plus polyvalentes, comme en témoignent ses records dans diverses disciplines de l’athlétisme ainsi qu’au basketball et au golf.

Côté football, l’Américaine Abby Wambach est considérée comme l’une des joueuses les plus talentueuses de l’histoire grâce à son impressionnant palmarès. A la fois médaille d’or aux Jeux Olympiques d’été en 2004 et en 2012, elle s’est hissée deux fois à la troisième place (2003 et 2007) et une fois à seconde place (2011) en Coupe du monde de football féminin. En 2012, elle reçoit le titre de meilleure joueuse mondiale de la FIFA pour saluer sa réussite. Pourtant, ce n’est pas assez pour battre la recordwoman en titre qui n’est autre que Mia Hamm, américaine elle aussi. Deux fois médaille d’or aux JO, en 1996 et 2004, elle remporte également les Coupes du monde féminines 1991 et 1999, mais ce n’est rien en comparaison à son interminable palmarès personnel. Les titres de meilleurs joueuses y côtoient ceux de meilleure attaquante et, bien sûr, de meilleure buteuse.

Elles ne font peut-être pas la une du Sports Illustrated mais ces championnes ont bien mérité leurs médailles. Au vu des résultats de ces femmes, on ne peut que souhaiter le même sort à la jeune génération, à commencer par la jeune Quincy Symonds, déjà prodige du surf alors qu’elle n’a que six ans. Ça promet !

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.