News

Thierry Henry annonce sa retraite sportive

Les parfums pour homme qui vont la faire craquer

« Après 20 ans dans le football professionnel, j’ai décidé de prendre ma retraite.  » C’est sur ces mots que s’ouvre le message adressé par Thierry Henry à ses fans ce mardi sur sa page Facebook. On ne reverra donc plus sur les terrains le seul Français à figurer à la fois dans le top 10 des meilleurs buteurs de la Ligue des champions, dans celui des footballeurs les plus connus au monde, et dans le classement des joueurs les plus riches de la planète. À 37 ans, « Titi » Henry raccroche définitivement les crampons pour devenir consultant pour la chaîne de télévision anglaise Sky Sports. Il suit ainsi le même chemin que certains de ses anciens coéquipiers en bleu, comme Bixente Lizarazu, Emmanuel Petit ou Christophe Dugarry.

Il a tout gagné ou presque

Thierry Henry a profité de son message pour remercier tous ses fans, ses coéquipiers, et tous les membres des clubs par lesquels il est passé, de l’AS Monaco aux New York Red Bulls, en passant par la Juventus, Arsenal ou le FC Barcelone. Mais surtout, il a enfin levé le mystère qui planait autour de son avenir. En effet, l’ancien attaquant vedette des Bleus a signé un contrat avec la chaîne de télévision anglaise Sky Sports, qui devrait lui rapporter la coquette somme de 31, 5 millions d’euros ! Son job consistera principalement à commenter les matchs de son club de coeur, Arsenal, en Premier League comme en Ligue des champions. En outre, son contrat stipule qu’il pourra prendre du temps pour se consacrer à l’obtention de ses diplômes d’entraîneur, ce qui donne une indication supplémentaire sur son avenir à plus long terme.

Avec la retraite de « Titi » Henry, c’est une page de l’histoire du football français qui se tourne. En effet, même s’il n’a jamais remporté le Ballon d’or, malgré une belle deuxième place en 2003 derrière Pavel Nedved, il affiche l’un des palmarès les plus riches du sport hexagonal. Outre ses titres de champion du monde (1998) et d’Europe (2000), ainsi qu’une coupe des Confédérations (2003) glanée avec les Bleus, il a amassé les titres en club. Il a accroché à son tableau de chasse un Mondial des clubs (2009), une Ligue des champions (2009), deux championnats d’Angleterre (2002 et 2004), un doublé coupe-championnat en Espagne (2009), deux Coupes d’Angleterre (2002 et 2003), quatre titres de meilleur buteur de Premier League (2002, 2004, 2005 et 2006) et deux Souliers d’or européens (2004 et 2005). Ouf, la liste est longue !

Au total, le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France (51 buts en 123 sélections) aura inscrit 411 réalisations en 917 rencontres professionnelles. Son départ va laisser un grand vide, car après lui, il ne reste plus que deux champions du monde 1998 encore en activité : Robert Pirès et David Trezeguet. Mais encore faut-il s’intéresser au championnat indien. . .

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.