Guides et astuces

Assortir les couleurs de vos vêtements : le guide

Mode masculine peut aussi rimer avec couleurs, comme nous le démontre quotidiennement le bloggueur italien Mariano Di Vaio.

C’est l’heure de la nouvelle leçon de style, et aujourd’hui elle concerne les couleurs, car vous êtes nombreux à vous cantonner au trio tristounet noir, gris et marron pour éviter les fashion faux-pas. Mais en mode, tout est permis si vous vous y prenez bien. Il n’y a pas de raison pour que votre snapback et vos sneakers personnalisées aient droit à la couleur alors que vos costumes sont condamnés à rester ternes. Vous allez bientôt pouvoir arborer toutes les tendances de la saison et vous préparer à celles du printemps en connaissance de cause.

La première chose à savoir, c’est qu’une couleur n’est véritablement révélée que par la matière. Les matières doivent être votre priorité, à proportion égale avec les coupes. Les couleurs, elles, ne sont que la cerise sur le gâteau. Il faut comprendre qu’une tenue impeccablement coupée, dans des matières nobles et bien associées mais des couleurs douteuses ressortira toujours mieux qu’un accoutrement qui vous boudine, dans une matière bas de gamme. Une fois que vous avez bien intégré ce postulat, qui s’applique à tout, y compris au choix de vos chaussettes, vous pouvez vous lancer à corps perdu dans le nuancier du style. Et l’on ne va pas vous laisser partir seul à l’aventure.

Des couleurs qui vous vont au teint

Distinguez d’abord les couleurs qui vous vont de celles qui vous font un teint de macchabé. Non pas qu’il vous soit interdit de vous essayer, plus tard, à quelques détails dans ces fameuses couleurs qui vous donnent l’air de sortir d’un week-end de folie dans votre cercueil, mais il faut bien commencer par les bases. Intégrez donc les teintes les plus utiles, celles qui apporteront un vent de nouveauté à votre look sans pour autant que vous ayez l’air déguisé ou que vous risquiez de vous emmêler les pinceaux. Pour cela, il n’y a pas de secret, il faut essayer. Au besoin, faites-vous aider d’un ami réputé pour son franc-parler, qui vous dira la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

Les nuances de références

On ne s’adresse pas à vous si vous êtes déjà un as du style et que vous gérez avec hardiesse le fuchsia et le jaune moutarde dans un même look. Comme on le disait, le noir, le gris et le marron sont absolument nécessaires à la garde-robe de tout homme lambda, mais vous pouvez d’ores et déjà faire une petite place pour le bleu marine, le vert-forêt, le bordeaux, très tendance cet automne, et les beiges, même les plus clairs. Ces coloris représentent une priorité mode pour réveiller vos silhouettes et ils sont justement ceux que vous retrouverez sur les plus beaux manteaux de la saison. Quand vous y réfléchissez, vous réalisez que toutes ces couleurs sont celles que vous avez vues sur les chandails de votre grand-père, et pour cause, elles sont tout simplement indémodables.

Connaissez vos couleurs primaires

Elles sont au nombre de trois, à savoir le jaune, le rouge (magenta) et le bleu (cyan), ainsi que leurs complémentaires, qui sont respectivement le violet, le vert et l’orange. Une couleur primaire et sa complémentaire peuvent être associées sans risque à condition que l’une prévale clairement sur l’autre. Dans l’application, cela signifie qu’il est judicieux d’opter pour une chemise bleue, surmontée d’une veste neutre, beige par exemple, agrémentée d’une pochette orangée. A vous de voir si, une fois portées, vos couleurs ne jurent pas ensemble. En tout cas, si l’association fonctionne, vous aurez créé une silhouette originale et de bon goût. Jackpot !

Chaque chose en son temps

Evitez les looks bariolés basés sur une accumulation de couleurs vives. Au contraire, créez des contrastes plus ou moins subtils, en ayant systématiquement recours à une couleur neutre : c’est-à-dire du noir, du blanc, du gris et du beige dans un premier temps. Quand vous avez déterminé une couleur neutre, par exemple un gris anthracite, commencez par lui associer une pièce d’une couleur que vous n’aurez aucune difficulté à assumer comme le kaki ou le prune. Lorsque vous serez suffisamment à l’aise pour construire vos looks colorés, vous pourrez envisager d’ajouter les couleurs les plus risquées, d’abord par petites touches, puis sur des pièces importantes. Sans que vous ayez le temps de vous en rendre compte, vous serez devenu l’un de ces hommes über stylés qu’on voit déambuler avec classe, vêtus de leurs vestes mandarine au Pitti Uomo.

Trucs et astuces

Si vous souhaitez suivre les tendances des saisons, c’est simple, il vous suffit de penser pastel pour le printemps, couleurs vives pour l’été, couleurs chaudes plus discrètes pour l’automne et enfin couleurs froides (claires ou foncées) pour l’hiver.

En définitive, on ne peut pas dire qu’il y ait des associations de couleurs fondamentalement interdites, mais comme on a envie de vous rendre service, on vous a dégagé quelques combinaisons à prendre avec des pincettes, et des gants. . . Evitez donc le look marron et rouge, ou le duo rouge et violet, si vous n’êtes pas sûr de votre coup, car il est très rare que ce genre d’assemblage fonctionne.

Attention toutefois, sachez vous arrêter, car à mesure qu’on apprend à maîtriser la mode, on se sent souvent poussez des ailes, et l’on tombe vite dans des looks atroces dignes des pires défilés. . .

Boursorama Lifestyle

All RIGHTS RESERVED.